Quelle interculture implanter en conditions séchantes ?

Répondre
Catherine ADABIO
Messages : 67
Enregistré le : 12 août 2015, 10:37

Quelle interculture implanter en conditions séchantes ?

Message par Catherine ADABIO » 19 juil. 2019, 06:47

Quelle interculture implanter, fin juillet, en conditions chaudes et séchantes, pour une vocation agronomique, après un méteil et avant une orge de printemps ?

Nicolas COURTOIS, d'AgriGenève, qui est intervenu, cet hiver, auprès d'un groupe de producteurs de l'ADABio, nous répond :

"Le mélange d'espèces est toujours bénéfique : pour maximiser les chances de réussite de l'implantation de son couvert, et pour jouer sur les complémentarités : couverture et structuration du sol, fourniture d'azote, rôle de tuteur.... Ainsi 9 espèces peuvent être associées pour répondre à un objectif agronomique. Une seule céréale sera choisie dans cette rotation céréalière. Le sorgho s'adapte bien aux conditions séchantes. Implanté un peu tard, il n'arrivera certainement pas aux 60 cm de végétation préconisés pour limiter les risques de toxicité en alimentation animale. Mais ici on ne recherche pas une destination fourragère.

50 à 60% du mélange seront constitués de légumineuses. Les trèfles pourraient ne pas bien s'implanter en l'absence de pluies. ON préférera des espèces comme le pois fourrager, la gesce et le fénugrec. Cette dernière se plaît plutôt bien en conditions chaudes et séchantes.

La pluie n'est pas annoncée ces prochains jours, et les sols ont perdu de leur fraicheur avec les fortes chaleurs, mais je conseille quand même de semer le plus rapidement possible après la moisson. Certaines graines germeront tout de suite et d'autres attendront la prochaine pluie..."


Mélange proposé :
Mélange couvert.JPG
Valeurs indicatives.
Répondre

Retourner vers « GRANDES CULTURES »