Comptes-rendus tours de plaine céréales/méteils ADABio

Nicolas ADABio
Messages : 332
Enregistré le : 20 juil. 2015, 07:03
Localisation : RENAGE (38)

Compte-rendu témoignages croisés céréaliers bio Isère

Message par Nicolas ADABio » 06 sept. 2018, 09:49

Bonjour à tous

Vous trouverez ci-joint un compte-rendu de la journée technique grandes cultures bio organisée par l'ADABio pendant l'édition 2017 de la Quinzaine de la Bio, en partenariat avec le Syndicat Rivières des 4 Vallées et la Chambre d'agriculture de l'Isère.

Compte-rendu nourri rédigé par le Syndicat Rivières des 4 Vallées :
Catherine ADABIO
Messages : 101
Enregistré le : 12 août 2015, 10:37

Rallye Méteil en Isère 2019

Message par Catherine ADABIO » 28 juin 2019, 05:12

Compte Rendu Rallye Méteil 27 juin 2019

En 2018, le Pays Voironnais, dans le cadre de son programme d’Agroécologie, et l’ADABio a accompagné des agriculteurs dans la mise en place de ces mélanges dans des exploitations d’élevage n’ayant jamais cultivé ni utilisé de méteils.
Le 27 juin 2019, un rallye méteil a été organisé afin de partager les expériences de producteurs. 3 parcelles ont été visitées dont une parcelle mise en place dans le cadre du programme d'actions agro-écologiques du Pays Voironnais.

A la Ferme de la Cassole
Itinéraire technique :
Précédent : Ray Grass/TV
Pas de déchaumage
20m3/ha lisier avant labour
Semis le 04/11/2018

160 kg blé ENERGO/20 kg avoine TIMOKO/25kg pois ASSAS/5 kg vesce commune JOSE = 210 kg/ha
Méteil Cassole.jpg
Le blé est préféré au triticale qui présente, selon le producteur, une moindre résistance à la verse. En alternative, la variété de blé ENERGO offre une bonne hauteur de paille. Le couvert est assez équilibré avec une bonne proportion de pois et de vesce (Rendement : 50qx/ha). Le mélange est utilisé pour une complémentation d’une ration de base herbe sur les bovins laitiers. Du grand épeautre en pur est cultivé pour nourrir les veaux.
Au 15/03, un mélange prairial multiespèces a été implanté dans le méteil, profitant de conditions climatiques favorables. Le semis a été réalisé superficiellement au semoir à disque, suivi d’un passage de rouleau. Cette technique a bien fonctionné l’année précédente et a offert une prairie déjà productive au printemps suivant
Méteil Cassole prairie sous couvert.jpg
Au Gaec d’Izé

Précédent : Pomme de Terre
1 déchaumage à dent
Labour
Semis le 10/11/2018
170 kg Seigle/Triticale/Blé/Avoine / 25 kg Pois / 5 kg Vesce = 200 kg/ha
Méteil Ize2.jpg
Cette culture est implantée pour alimenter les porcs à l’engraissement. Le mélange, il y a quelques années, assez diversifié en céréales se concentre de plus en plus sur le seigle. Sur ces terrains séchants, qui ne reçoivent jamais de matière organique, car éloigné de l’exploitation, le mélange céréalier a eu du mal à couvrir et à limiter le développement des adventices.
Rendement : 30 qx/ha

Au Gaec Fure et Tour à Charavines (Conduite en conventionnel)
Précédent : Blé
1 déchaumage disque
10 t/ha fumier
Labour avant semis
Semis le 15/10/2018
300 kg/ha de 0.10.25 + 30 un/ha le 15/02

100 kg Triticale OMEAC/25 kg Orge CALYPSO/25 kg Avoine UNE DE MAI/25 kg Seigle DE RUBIN/20 kg Pois ASSAS/3 kg Vesce = 200 kg/ha
Méteil Fure et Tour2.jpg
C’est la première année que cette ferme implante un méteil. Un mélange diversifié a été choisi. Le mélange est bien développé (>1,8m), très couvrant, bénéficiant certainement de l’apport d’ammonitrate de fin d’hiver. Le rendement s’annonce prometteur, si le couvert ne verse pas, risque lié au fort développement des protéagineux.
Rendement : 45qx/ha


Manifestation organisation avec le soutien du programme d'actions Pays Voironnais et de DEPHY ECOPHYTO
Avatar du membre
Martin ADABio
Messages : 258
Enregistré le : 19 août 2014, 12:05
Localisation : Haute Savoie

Re: Comptes-rendus tours de plaine céréales/méteils ADABio

Message par Martin ADABio » 11 juil. 2019, 14:51

Tour de plaine en Haute Savoie à la ferme du Cret Joli (74) le 09 juillet 2019

Les échanges ont tout d'abord porté sur le matériel de désherbage mécanique :
  • la bineuse agronomic, le modèle présent sur la ferme a plus de 20ans. Il donne moyennement satisfaction car il est compliqué de s'approcher du rang sans abimer les pieds marlgré les protèges plants. La propreté du rang n'est pas toujours au rendez-vous malkgré les disques buteurs qui sont installés lors des derniers passages. Un participant trouve que le système avec les doigts kress, les lames lelièvre et un écartement plus important de chaque coté du rang.
  • La herse étrille treffler avec des ressorts qui a donné une très bonne satisfaction, le réglage en temps réel de l'agressivité via un verrin et la progressivité de l'agressivité a permis d'intervenir sur des maïs à 2 feuilles, et d'éliminer une bonne partie du panic qui avait envahi la parcelle. Elle est par contre plus chère : compter plus double qu'une HE classique à largeur égale
  • le déchaumeur - scalepeur actisol qui permet du scalpage à 2-3 cm de profondeur. La capacité de travailler à 3 cm fait toute la différence par rapport à un travail à 5cm qui créé de plus grosses mottes et permet aux adventices de repartir.
Visite de méteils :
Un méteil triticale - avoine - pois fourrager implanté après maïs, en semis direct sur la gauche de la photo, et en déchaumage superficiel sur la droite. Le déchaumage superficiel donne un méteil plus développé (attention les proportions des différentes ne sont pas tout à fait les mêmes entre les deux parties de la parcelle). A voir quel rendement donnera chaque partie de la parcelle. La partie en SD est plus sale.
méteil SD gauche déchaumage superficiel droite redimensionnée.jpg


Un grand merci à Claude Courlet pour ses essais, son temps passé et sa motivation pour aller toujours plus loin dans la réduction du travail du sol en bio ;) .
Catherine ADABIO
Messages : 101
Enregistré le : 12 août 2015, 10:37

Charrue Déchaumeuse

Message par Catherine ADABIO » 23 août 2019, 13:30

Visite chez Thierry Barbier, EARL des PEUPLIERS, Jeudi 22 août 2019, dans le cadre des actions du groupe DEPHY animé par l'ADABio

Thierry Barbier, avant son passage en Bio en 2016, était en semi-direct, depuis 20 ans.
La rotation n'est pas encore idéale sur la ferme, avec peu de cultures de printemps/été. Pour lutter contre certaines adventices, le recours au labours est devenu indispensable. Thierry n'avait plus de charrue sur la ferme. L'utilisation d'une charrue déchaumeuse était pour lui une bonne alternative entre l'arrêt du travail du sol et le labour.
Il a choisi d'investir dans la charrue déchaumeuse Green Vision, constructeur local.
Quelques caractéristiques du matériel : Charrue déchaumeuse 8 corps (14''), 3m large. Pas de rasettes. Poids 1,8 T. Vitesse : 6,5 à 7km/h => débit de chantier = 2ha/h. Puissance traction : 120 à 150 CV.
Selon Thierry, la consommation de gazole n'est pas supérieure à un déchaumage pour obtenir un bon retournement et une profondeur de travail de 12 à 15 cm.

En vidéo :
Vidéo Charrue déchaumeuse

Photos :
20190822_112137.jpg
20190822_104006.jpg

ZOOM sur une parcelle de Maïs :
Précédent Méteil immature. 10T/ha Compost en mars. Labour + Déchaumage à disque pour niveler. Semis 28/05 à 72 000.
Maïs population
1 passage de HE à 3-4 F
1 Binage à 5-6 F
1 Binage à 8.9 F
90 mm fin juillet - 30 mm le 20/08
=> Hauteur 2.5 m/3m
=> Propreté : correcte
Mais.jpg
Catherine ADABIO
Messages : 101
Enregistré le : 12 août 2015, 10:37

Rallye Colzas Associés 38

Message par Catherine ADABIO » 10 déc. 2019, 14:07

Rallye Fermes secteur Viennois
Intérêts et Conditions de réussite des« COLZAS ASSOCIES »
Compte-rendu des visites du lundi 25 novembre


Co-organisé par les ingénieurs réseaux Fermes DEPHY et groupe 30,000 de l'ADABio, la Chambre d’Agriculture de l’Isère, la Coopérative Dauphinoise, la Maison François Cholat dans le cadre du programme de suivi ECOPHYTO.

Avec la participation de Terres Inovia

Intérêts du Colza Associé avec des Plantes Compagnes : 
- Améliorer la nutrition azotée et le fonctionnement du colza
- Accroitre la concurrence de la culture vis-à-vis des adventices : pas de désherbage en pré levée
- Contribuer à limiter les dégâts d’insectes d’automne
- Contribuer à la fertilité des sols
- Gains diminuer les intrants

4 parcelles de Colzas Associés ont été visitées avec des itinéraires techniques différents, des mélanges de plantes compagnes différents.

Un Compte Rendu détaillé et en Images :
Compte-rendu demi journée colza 25.11.19.pdf
(1.58 Mio) Téléchargé 16 fois
Les parcelles étaient bien différentes en terme de développement du colza ou des plantes compagnes. Les participants ont relevé l'Importance de la date de semis précoce pour avoir des colzas suffisamment développés avant l’arrivée des ravageurs (altises) et ainsi éviter un insecticide (St Sorlin ou St Alban) ou un stress sur les plantes (Chalon).
les mélanges de plantes compagnes étaient diversifiés avec des espèces gélives (lentille, fénugrec, ….) ou plus pérennes (trèfle blanc, trèfle violet) mais globalement bien développées et présentes (un peu moins sur Chalon)
La fertilisation, que ce soit en bio ou en conventionnel, est apparu indispensable, pour avoir des colzas vigoureux avant l'hiver et les aider à démarrer. La fertilisation est à adapter en fonction du précédent et de l’export ou non des pailles.

=> Proposition de retour sur les parcelles pour voir l’évolution de la culture et des couverts : mi mars
Répondre

Retourner vers « GRANDES CULTURES »