Carence en phosphore

Répondre
Rémi ADABio
Administrateur du site
Messages : 631
Enregistré le : 18 juil. 2014, 16:09
Localisation : Renage

Carence en phosphore

Message par Rémi ADABio » 21 avr. 2020, 12:17

BENOIT THOLLIN a écrit :
Salut Rémi,
Nos analyses de sol montre un gros manque de phosphore mais beaucoup de
potassium.
As tu des pistes pour redresser l'un sans l'autre ?
Merci.
Benoit THOLLIN

Formateur et co-responsable BP REA/RAPH
En charge de l'atelier Maraîchage à la Bâtie
CFPPA St Ismier
Rémi ADABio
Administrateur du site
Messages : 631
Enregistré le : 18 juil. 2014, 16:09
Localisation : Renage

Re: Carence en phosphore

Message par Rémi ADABio » 21 avr. 2020, 12:46

Salut,

Tout d'abord, les besoins en phosphore des légumes sont assez faibles de l'ordre de 20 à 100 kg/ha ou unités (contre 150 à 400 kg/ha pour la potasse). Or, tu retrouves suffisamment de phosphore lors des apports de compost de fumier ou dans la plupart des engrais organiques complets. Cependant pour les cultures les plus gourmandes, tu pourrais apporter un complétement en phosphore (cela concerne les choux pommés, céleris, blettes, concombres, tomates, aubergines).

Plusieurs engrais organique azoté sont aussi riches en phophore (avec une proportion moindre en potasse): le guano, la farine de viande (ou d'os) ou encore du fumier de volaille.

Sinon, l'apport de phosphore minéral peut être plus direct, il faut choisir la forme Phospal (extrait de minerais alumino-calcique) et surtout éviter les phosphates naturels tendres dont la forme insoluble et déconseillée en sol basique (risque de contamination en métaux lourd).

Ensuite ton analyse ne te montre pas le potentiel total en phosphore dans tes sols, la méthode d'extraction olsen est réductrice car elle se focalise uniquement sur le phosphore soluble ou assimilable. Il faut donc considérer :

- Dans la biomasse microbienne ont peut retrouver une proportion importante de phosphore, à la mort de cette biomasse (travail du sol, sécheresse) sera libéré 140 Kg/ha de phosphore pour environ 400 mg de carbone microbien/kg de terre. Pour capter ce phosphore les engrais vert de phacélie ou sarrasin sont très adaptés.

- En sols calcaires, on retrouve le phophore se lie au calcium sous la forme de phosphates tricalciques (forme insoluble).

Enfin, on ne prend pas en compte le pouvoir d’absorption du phosphore par les mycorhizes, elles ont un rôle important car elle peuvent augmenter le volume de sol exploré par les racines et optimiser l'absorption en phosphore.

sources: Karim RIMAN Consultant en agro-écologie


Rémi
Répondre

Retourner vers « Fertilisation & Amendements »