lutte bio contre les acariens sur fraisiers

Répondre
Rémi ADABio
Administrateur du site
Messages : 528
Enregistré le : 18 juil. 2014, 16:09
Localisation : Renage

lutte bio contre les acariens sur fraisiers

Message par Rémi ADABio » 02 nov. 2017, 15:17

En réponse à une question sur la gestion des acariens en fraises sous-abris:

Image

Le bassinage (complété éventuellement par un blanchiment des tunnels) reste la méthode la plus fiable dans la gestion globale des acariens.
Tout est dans la gestion du climat au sein de l'abri puisque l'acarien ravageur (tétranyque) se développe en conditions chaudes et sèches alors que ses prédateurs préfèrent des conditions plus fraiches et plus humides !

Attention tout de même au risque de développement de maladie par ces méthodes si l'aération n'est pas optimale.

Ce sont donc des pratiques qui peuvent favoriser l'implantation de prédateurs naturels ou exogènes (en lâchers).

Une piste de lâcher d'auxiliaire en préventif:

- Neoseiulus californicus qui est un acarien prédateur à lâcher préventivement. Il peut jeûner plusieurs semaines ou se nourrir de pollen en attendant ses proies. Même si il est favorisé par la gestion de climat présentée ci-dessus, Neoseiulus californicus accepte tout de même des conditions de température élevée et d’hygrométrie faible. Il est actif à partir de 10° C et jusqu’à 35° C.
Pour en savoir plus retrouver la fiche SERAIL en cliquant sur le lien suivant:
SERAIL Fiche_Neoseiulus californicus-min.pdf
(610.75 Kio) Téléchargé 36 fois
D'autres pistes en lutte biologique existent et peuvent être utilisés en curatif:
- les acariens prédateurs Phytoseiulus persimilis à apporter sur foyer. (cf pièce-jointe)
Le contrôle est optimum si les foyers sont détectés et contrôlés au plus tôt. Se développe avec l'hygrométrie comprise entre 70 à 80 % et la température comprise entre 15 et 25° C.
Pour en savoir plus retrouver la fiche SERAIL en cliquant sur le lien suivant: Phytoseiulus persimilis


-Feltiella acarisuga: la larve de la cécidomyie et peu mobile mais très vorace. L'adulte ailé est mobile et peut rechercher des foyers d’acariens plus vite et sur une plus grande superficie. Feltiella acarisuga a besoin d’une forte hygrométrie (80 %) et craint le soleil direct. L’efficacité est aléatoire et il peut être intéressant de l’associer à des lâchers d’acariens prédateurs Phytoseiulus persimilis.
Pour en savoir plus retrouver la fiche SERAIL en cliquant sur le lien suivant:
SERAIL Fiche_Feltiella acarisuga-min.pdf
(485.45 Kio) Téléchargé 42 fois
Répondre

Retourner vers « Petits Fruits »