commercialiser ses oeufs en bio

Répondre
Maria ADABio
Messages : 33
Enregistré le : 19 mars 2015, 15:17
Localisation : MONTMELIAN (73)

commercialiser ses oeufs en bio

Message par Maria ADABio » 22 juil. 2016, 07:49

Information sur la commercialisation des oeufs bio et sur les marchés savoyards
+ retour de la porte ouverte « commercialiser ses œufs en bio » à la ferme des cyclamens

Réglementation

Un 1er point a été fait sur la règlementation avec un préambule sur l’importance de bien la connaitre pour comprendre et s’assurer de son l’interprétation. Les interlocuteurs ont des réponses différentes selon les départements.
Il a été noté qu’un centre de conditionnement était nécessaire dans certains cas (si commercialisation indirecte ou si la taille de l’élevage supérieur à 250 poules pondeuses)
Néanmoins, il ne faut pas s’en alarmer, suivant sa taille, un centre de conditionnement n’est pas forcément onéreux, il peut avoir une configuration simple et être tout à fait abordable. Il doit être fait en lien avec la DD(CS)PP locale en leur envoyant les plans avant la construction par exemple, de manière à ne pas avoir de mauvaise surprise lors de la certification. Il apparaît que la réglementation pour le centre de conditionnement est sujette à interprétation, par exemple sur le système permettant de maintenir une température constante (une cave suffit-elle ?), et que les DDCSPP l’interprètent différemment également, certaines pouvant être souples. Le plan de contrôle sanitaire peut être fait par les soins de l’éleveur, à condition de se documenter
Pour illustrer ceci, Fabrice a fait visiter son installation de centre de conditionnement en cours de montage.

Marché de l’œuf sur les Savoie

Un point sur le marché de l’œuf bio local a été fait notamment à travers le témoignage de Thierry Guillocheau gérant de Casabio biocoop. En effet les biocoop des Savoie ont un fort besoin en œufs, le besoin supplémentaire estimé serait de 15 000 œufs par semaine pour tous les magasins Biocoop.
Le travail avec les magasins spécialisés nécessite un système adapté ou, parfois, un travail sur le coût de revient des œufs en interne (identification des moyens de gagner en efficacité financière et technique)

Prix de production de œufs et prix de l’aliment

En élevage industriel le prix de l’aliment représente 64% du coût de production, c’est un poste très important.
Nous avons ensuite approfondi la problématique du coût de l’œuf. Nous avons recensé 3 prix d’aliment :
- Le prix de l’aliment du commerce pour une livraison de 6t :

Aliment Prix
Démarrage poulettes 660€/t
Croissance poulettes 580€/t
Début de ponte (<42 semaines) 590€/t
Ponte 570€/t

- Les prix d’un aliment fabriqué à la ferme (voir fiche technique à venir dans cette conversation)
Environ 445€/t de matières premières, 20€/t de main d’œuvre, et un investissement dans l’outil de transformation qui va de 2500€ à 10000€ suivant si le matériel est neuf ou d’occasion et plus ou moins automatisé, soit avec un amortissement sur 10 ans et 55t d’aliment par an (ce qui correspond à 1000 poules) un coût du matériel de 20€/t. Le coût de l’aliment est donc de 485€/t et bénéfice de la FAF par rapport à l’achat d’aliment du commerce est donc de 80€/t environ, soit 1,7ct/oeuf*

Pour ce qui est des coûts et des repères techniques je vous renvoie à l’excellent document de BioProvence qui donne des repères dans les petits élevages : http://www.bio-provence.org/IMG/pdf/Pre ... deuses.pdf qui est également disponible sur le forum de l’ADABio.

- les prix payés par les éleveurs qui vont de 700 à 900€/t. En effet ils font leurs achats seuls, et sont livrés en sacs par petites quantités. Il y aurait donc là une source d’économies importante (plus de 200€/t, et plus de 4,3ct/œuf dans le système visité), en faisant des commandes groupées avec livraison en vrac. Autoconstruire ou acheter des silos est plus facilement envisageable et représenterait un gain rapide sur le prix de l’aliment. Les silos peuvent être positionnés juste à coté des poulaillers et l’aliment livré par soufflerie dans les silos (les camions ont souvent plus de 10m de tuyaux.

Echanges sur le centre de conditionnement

Ce qui est demandé pour le centre de conditionnement :
- avoir un sas dans lequel les œufs sales et propres sont triés. Il doit comporter un point d’eau avec commande au genou ou au pied.
- Avoir des étagères lavables
- avoir une mireuse – calibreuse
- avoir un dispositif de maintien de la température constante
- avoir une laveuse d’alvéoles ou des alvéoles jetables
- être facilement lavable
Les éleveurs ont mis au point une mireuse-calibreuse d’œufs très bien faite qu’ils ont fabriquée eux-mêmes (avec de bonnes connaissances en électronique).

Pour plus de précision voir la note « commercialiser ses en œufs en bio » et « coût d’une ration fermière en poules pondeuses » de l’ADABio. (à venir)
Maria ADABio
Messages : 33
Enregistré le : 19 mars 2015, 15:17
Localisation : MONTMELIAN (73)

Re: commercialiser ses oeufs en bio

Message par Maria ADABio » 22 juil. 2016, 08:45

ci dessous la fiche technico économique sur le coût de l'aliment en volailles pondeuses bio
Nicolas ADABio
Messages : 333
Enregistré le : 20 juil. 2015, 07:03
Localisation : RENAGE (38)

Photos centres de conditionnement oeufs bio

Message par Nicolas ADABio » 17 déc. 2017, 16:11

Quelques photos des centres de conditionnement de la Ferme du Trèfle (Antoine Foulu-Mion) et de la Ferme Cecolia (Maud Magal) prises lors de la journée d'échanges du 07/12/2017. Compte-rendu de la journée à venir prochainement dans cette même rubrique.

Sur la ferme d'Antoine

-> Le local :
IMG_20171205_155337.jpg
-> La mireuse-calibreuse :
IMG_20171205_153413.jpg
-> Le stockage des emballages :
IMG_20171205_153451.jpg
Sur la ferme de Maud :

->La salle de mirage/calibrage :
IMG_20171205_171353.jpg
IMG_20171205_171400.jpg
-> Le système de mirage (de poche !)
IMG_20171205_171226.jpg
Répondre

Retourner vers « CIRCUITS COURTS »